Et si on prenait le train ?

Actualité

Et si on prenait le train ?

07 Oct 2020
par Marguerite Lima Santos

Voyager en limitant  son impact : c'est possible et ça ouvre même de nouvelles perspectives  !

Agités par la crise que nous traversons, les éléctrons libres de la Route des voyages se sont mis à gamberger sur notre offre engagée depuis toujours en faveur d'un tourisme contributeur de développement pour les populations locales.

De toutes ces réflexions est ressortie une réflexion majeure :

Comment pourrions nous créer une offre moins impactante pour la planète ?

Quand on voyage, on réalise combien il est nécessaire de préserver cette nature belle et généreuse dont nous dépendons pour vivre mais aussi pour nous émerveiller, être heureux.

J’ai donc cherché à concevoir un voyage qui privilégie les transports doux avec cette possibilité que le train offre (contrairement à l’avion) de découvrir des étapes supplémentaires sur le parcours qui viendront enrichir le périple : Cologne, Hambourg, Copenhague, Malmö.

assorted-color boats beside assorted-color buildings at daytime

Au final, sur 15 jours de découverte, on aura seulement loué une voiture sur 2 jours pour découvrir la campagne danoise et  fait 1 seul des 2 trajets en avion au retour.

C'est quand même mieux que rien !

L’idée c’est justement de trouver un compromis idéal, sortir de cette logique du « tout ou rien » où on finit souvent par ne « rien faire » car « tout faire » nous semble trop exigeant.

J’avais envie de montrer qu’en ne modifiant que quelques paramètres, on peut faire un voyage encore plus riche en découvertes et en expériences sans renier à son confort et en même temps, prendre soin de notre belle planète afin qu’elle puisse garder longtemps toute cette splendeur qui ne cesse de nous émerveiller.

Alors ? Etes vous prêts à faire l'expérience d'une nouvelle façon de voyager ?

Si l'aventure vous tente, c'est par ici !

Lieux d'intérêts

Renseignez-vous sur le territoire de votre destination avec nos articles détaillés.